Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Juillet 2019 : le huitième mois le plus chaud au sud du Québec et le plus chaud mesuré sur Terre en plus de cent ans

En juillet, le sud du Québec a connu son huitième mois le plus chaud et un deuxième juillet consécutif parmi les dix mois les plus chauds observés dans cette partie de la province en plus de cent ans. Gatineau a notamment été touchée plus d’un jour sur deux par une chaleur caniculaire, six fois plus souvent que la normale, et connu son mois le plus chaud depuis 1921. La majeure partie de la planète a d’ailleurs composé avec une chaleur sans précédent, ce mois ayant été le plus chaud mesuré sur Terre. Juillet a été 1,5 °C au-dessus de la normale de 1981-2010 au sud de la province, une première anomalie positive en 2019. Une canicule a lancé ce mois et offert le maximum moyen quotidien le plus élevé de l’année de 29,7 °C au sud le 4. Le scénario était le même qu’un an plus tôt, mais le maximum moyen était alors 0,2 °C plus chaud et terminait une canicule d’une rare chaleur et amplitude. Il faut remonter au 29 juin 2014 pour trouver un maximum moyen plus élevé, soit 30,4 °C.

Juillet 2019 en chiffres
1,5  °C anomalie de température moyenne en juillet au sud du Québec
1,1  °C anomalie de température moyenne en juillet au Québec
23  journées plus chaudes que la normale en juillet au Québec
22  journées avec un maximum supérieur à 30 °C en juillet à au moins un endroit au Québec 
17  journées avec un maximum supérieur à 30 °C en juillet à Gatineau (Chelsea)
3  journées avec un maximum supérieur à 30 °C en juillet, normalement, à Gatineau (Chelsea)
4  canicules en juillet à Gatineau
67  % de la pluie normale en juillet au sud du Québec
80  mm de pluie en juillet au sud du Québec

Alors qu’en juin, l’humidité excessive du sol inquiétait pour l’agriculture au sud de la province, juillet n’a laissé que les deux tiers des précipitations attendues, rapprochant le total annuel de la normale même si, localement, l’Outaouais et la Mauricie ont reçu plus de 130 % des précipitations annuelles normales. La chaleur de juillet a aussi contribué à assécher les sols. À plus court terme, les trois derniers mois n’ont apporté que 90 % des pluies attendues en moyenne au sud du Québec et moins de 75 % à l’est, où l’état de sécheresse anormale à modérée observé en juin s’est maintenu, une répétition des sécheresses de 2017 et 2018. La chaleur caniculaire a tout de même généré quelques orages, une tornade de force EF1 à Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, et une autre à Lac-aux-Sables, en Mauricie.

Au nord du Québec, les précipitations ont atteint près du double de la normale de juillet, de sorte que la moyenne québécoise se trouvait près de la normale. Deux épisodes de pluie abondante, en milieu et fin de mois, sont principalement responsables de ces fortes accumulations au nord. Les températures ont été sous la normale sur une bonne portion de la Grande Rivière et au sud-est de la baie d’Hudson, de sorte que l’anomalie moyenne en juillet a été de 1,1 °C dans l’ensemble du Québec.

Chronologie des événements

Du 1er au 6 juillet, la chaleur des cinq derniers jours de juin se poursuit avec des températures au-dessus de la normale, en moyenne par 3,1 °C au sud et 2,6 °C au Québec. Une canicule touche Gatineau du 2 au 6 et les alentours de Montréal jusqu’à Sorel-Tracy du 2 au 4. Le 4, le maximum moyen atteint un sommet en 2019, avec 29,7 °C au sud et 24,3 °C au Québec. Le 5 est la journée la plus anormalement chaude de juillet, avec une anomalie moyenne de 5,2 °C au sud et de 4,2 °C au Québec, alors que la température moyenne est de 21,9 °C au sud et de 18,2 °C au Québec. Principalement ensoleillée au sud-ouest les quatre premiers jours, cette période amène de 15 à plus de 30 mm de pluie au Bas-Saint-Laurent, dans la réserve faunique des Laurentides et plus au nord. La pluie rattrape l’extrême sud les 5 et 6, alors que les orages qui éclatent laissent de 30 à 40 mm par endroits en Outaouais, dans les Laurentides et en Mauricie, et 40 mm en seulement trente minutes à Saint-Nazaire-d’Acton, près de Drummondville.

Les 7 et 8 juillet sont les seuls jours sous la normale des vingt premiers de juillet au Québec, en moyenne par 0,9 °C au sud et 1,1 °C au Québec.

Du 9 au 11 juillet, c’est de nouveau la canicule à Gatineau et au sud-ouest de Montréal. Jusqu’au 13, les températures demeurent en moyenne au-dessus de la normale, par 1,0 °C en moyenne, au sud et au Québec.

Le 11, une tornade de force EF1 frappe Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, au milieu d’orages qui causent des dégâts dans le sud du Québec. Des vents violents (supérieurs à 62 km/h) sont aussi rapportés en Outaouais et autour de Montréal. Il tombe 41 mm de pluie en seulement 30 minutes à Wright, en Outaouais, 56 mm au total à Saint-Thomas-de-Caxton, en Mauricie, et 15 mm en moyenne au sud du Québec. Le Nunavik reçoit également de 10 à 20 mm de pluie les 10 et 11 juillet.

Le 13 juillet, des orages éclatent partout au sud du Québec, forçant l’évacuation rapide de la foule la plus importante reçue cette année au Festival d’été de Québec, sur les plaines d’Abraham, lors du spectacle d’Imagine Dragons. Des vents violents (supérieurs à 62 km/h) sont d’ailleurs rapportés près de Québec, de même qu’à Saint-Anicet en Montérégie et de nouveau en Outaouais. Il tombe de 20 à plus de 30 mm de pluie par endroits en Outaouais, dans les Laurentides, dans la Capitale-Nationale et au Saguenay—Lac-Saint-Jean, de même que le lendemain dans l’est de la province.

Les 16 et 17 juillet, le Nunavik reçoit de 20 à 50 mm de pluie par endroits. Il en tombe notamment 48,9 mm à Umiujaq, sur la rive ouest de la baie d’Hudson, et 43,2 mm aux abords de la rivière George, près de la frontière avec le Labrador.

Le 18 juillet, les orages touchent cette fois particulièrement l’Abitibi-Témiscamingue et la Jamésie, où la pluie atteint 30 à 40 mm par endroits, lors de l’arrivée d’une masse d’air froid qui abaisse la température sous la normale au sud.

Le 19 juillet, une troisième canicule s’amorce à Gatineau et en Montérégie, avec des maximums qui surpassent les 30 °C durant trois jours dans ces secteurs et durant un jour ou deux du Témiscamingue à Québec. L’air chaud qui s’installe amène des orages et 15 mm de pluie en moyenne au sud du Québec jusqu’au 21. En Chaudière-Appalaches, Saint-Hilaire-de-Dorset reçoit 62,7 mm, principalement le 20, alors que la pluie atteint 16 mm en 10 minutes à Thetford Mines.

Du 22 au 24 juillet ont lieu les journées les plus fraîches de juillet. La plus basse température moyenne est de 12,1 °C au Québec le 22, et de 13,6 °C au sud le 23. L’anomalie moyenne est de -2,3 °C au sud et de -2,1 °C au Québec lors de cette période.

Le 25 juillet débute une quatrième canicule à Gatineau, qui dure cette fois cinq jours, jusqu’au 29. Du 29 au 31, c’est au tour de Longueuil et de Québec de subir la canicule. La majeure partie du territoire du sud du Québec connaît alors un maximum supérieur à 30 °C au moins une journée. La chaleur marque donc cette fin de mois, avec une anomalie moyenne de 3,6 °C au sud et de 2,2 °C au Québec, du 26 au 30. La température moyenne est la plus élevée de juillet le 27, avec 22,2 °C au sud et 18,2 °C au Québec.

Du 27 au 31 juillet, l’air chaud est aussi humide. Le sud du Québec reçoit 14 mm en moyenne dans la période, mais souvent de 30 à plus de 40 mm sous les orages, qui sont nombreux. Le 31, l’intensité maximale des précipitations atteint 51 mm en 60 minutes à Saint-Michel-de-Bellechasse. Le même jour, le choc entre l’air froid, qui fait son entrée, et l’air caniculaire en place, donne lieu à une tornade EF1 à Lac-aux-Sables, en Mauricie. Au nord du Québec, les précipitations sont de 30 à plus de 50 mm par endroits sur le bassin de la Grande Rivière et jusqu’à la rivière George, à la frontière avec le Labrador, dont 36,1 mm à Radisson.

Été 2019 : un peu plus chaud que la normale de 1981-2010

L’été 2019 a jusqu’à présent été plus chaud que la normale, par 0,3 °C au sud et 0,5 °C au Québec. Ses sept premiers mois écoulés, l’année 2019 se trouve à 0,8 °C sous la normale de 1981-2010 au sud et à 0,4 °C au-dessus au nord, soit une anomalie moyenne de -0,1 °C au Québec.

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Juillet 2019 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 20,6 1,0 Chaud
Température moyenne (°C) 15,4 1,1 Chaud
Température minimale (°C) 10,2 1,1 Chaud

Évaluez cette page

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.