Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Octobre 2019 : un mois très doux au Québec « masqué » par la tempête de l’Halloween

Les pluies diluviennes et les vents violents des dernières heures d’octobre ont mené à un total mensuel de pluie record sur Montréal, la Montérégie et l’Estrie et à des quantités deux fois plus abondantes que la normale en Beauce et en Outaouais, entraînant des inondations, un nombre quasi inédit de pannes de courant, d’importants retards dans les transports et deux décès au sud du Québec. En Beauce, le total de pluie est passé du simple au double de la normale mensuelle, avec près de 100 mm en douze heures à Saint-Georges, poussant la rivière Chaudière hors de son lit pour une seconde fois en six mois. En Estrie, les 75 à 80 mm reçus en douze heures ont complété un total de pluie jamais vu en octobre depuis au moins 1948 à Magog, gonflé les cours d’eau à des niveaux exceptionnels et forcé des évacuations. Les vents violents ont soufflé à plus de 90 km/h à Montréal et à Québec et à plus de 100 km/h en Estrie, au Centre-du-Québec et de part et d’autre du Saint-Laurent, jusque dans l’est de la province. La tempête de l’Halloween a masqué le climat d’octobre, autrement très doux au Québec, et repoussé exceptionnellement à novembre la cueillette de bonbons de nombreux petits monstres.

Octobre 2019 en chiffres
300  % de la pluie normale au sud de Montréal (La Prairie)
123  % de la pluie normale au sud du Québec
60  % des précipitations normales au nord du Québec
260  mm de pluie à Montréal
94  mm de pluie au sud du Québec
35  mm de précipitations au nord du Québec
15e  octobre plus doux que la normale en 20 ans au sud du Québec
1,3  °C anomalie de température moyenne au sud du Québec
2,7  °C anomalie de température moyenne au nord du Québec

Montréal, Oka, Les Cèdres et La Prairie n’avaient jamais reçu autant de pluie en un mois en 106 ans d’observations, le total de 250 à 260 mm tombés sur ces municipalités surpassant notamment de 35 mm le précédent record enregistré à Les Cèdres en novembre 1927. Dans le sud des Laurentides, on observait un maximum de pluie tombée en octobre à Saint-Jérôme depuis les premières observations en 1932, le total de 233 mm dépassant de 36 mm celui d’octobre 1995, mais se situant 39 mm en deçà du cumul de juin 2014, mois du record absolu local. En Estrie, Sutton en a même reçu davantage (275 mm), et les 217 mm tombés sur Magog ont aussi battu le record local d’octobre, à près de 17 mm du record mensuel absolu d’août 1963, en 72 ans de mesures. Sur ces régions et au sud de l’Outaouais, c’est plus du double de la normale de pluie qu’octobre a amené, alors que du Témiscamingue au Bas-Saint-Laurent, les précipitations ont été de plus d’une fois et demie la normale. Ces pluies importantes dans l’extrême sud ont amélioré les conditions de sécheresse, bien qu’on observe toujours des zones anormalement sèches.

Ce mois a été le quinzième octobre plus doux que la normale de la période 1981-2010 enregistré au cours des 20 vingt dernières années, au sud de la province, avec une anomalie moyenne de 1,3 °C. Le Québec a contribué au mois d’octobre le plus chaud observé mondialement. L’anomalie moyenne a été de 0,69 °C à l’échelle mondiale et de 2,0 °C au Québec, par rapport à la normale de 1981-2010. Après quatre premiers jours froids, octobre a par la suite été constamment plus doux que la normale, par 2,6 °C en moyenne au Québec, tout près de l’anomalie moyenne de 2,7 °C au nord de la province pour l’ensemble de ce mois. Ce mois exceptionnellement doux et sec au nord n’a laissé que 30 % de la neige attendue et 60 % des précipitations totales normales sur cette portion du territoire, alors que la neige a plutôt ciblé l’Abitibi-Témiscamingue, le Lac-Saint-Jean et la Côte-Nord. Loin des grandes chaleurs estivales, il était plus difficile d’apprécier cette douceur d’octobre, relative, mais bien réelle et plus constante qu’en août et septembre. En comparaison, 2018 avait connu le mois d’octobre le plus froid en 44 ans et 2017 le plus chaud depuis au moins 1870 au sud de la province.

Chronologie des événements

Le 1er octobre, la pluie est forte sur Montréal, en Montérégie et en Estrie. Elle dépasse les 50 mm par endroits et atteint 62 mm à Sutton. Jusqu’au 4, la température demeure sous la normale, en moyenne par -2,7 °C au sud et -1,7 °C au Québec. Les 2 et 3 sont les journées les plus anormalement froides de ce mois, avec une anomalie moyenne de -3,7 °C au sud et de -2,3 °C au Québec. Le 3, le minimum moyen est d’ailleurs sous le point de congélation, à -1,6 °C au sud et à -1,0 °C au Québec, pour une première fois en 129 jours, soit depuis le 28 mai. Un changement de masse d’air s’opère les 6 et 7, laissant de la pluie au sud du Québec avec des quantités surpassant les 20 mm au sud de l’Estrie et atteignant 31 mm à Coaticook.

Du 6 octobre à la fin du mois, la température demeure au-dessus de la normale en moyenne au Québec, par 2,6 °C. Le 7 est la journée la plus douce de ce mois au sud, avec une température moyenne de 9,8 °C, soit 4,2 °C au-dessus de la normale. Le 10, la température moyenne est de 8,7 °C autant au sud qu’au nord – et donc sur l’ensemble du Québec. L’anomalie moyenne est alors de 7,3 °C au nord, de 5,1 °C au Québec et de 2,8 °C au sud, ce qui en fait la journée la plus douce et la plus anormale au nord de la province et à l’échelle du Québec, mais pas au sud.

Les 16 et 17 octobre, une importante tempête amène pluie abondante et forts vents au sud du Québec. Au sud-ouest de Montréal, 85 à 90 mm de pluie tombent sur Coteau-du-Lac et Les Cèdres, au centre d’une zone qui reçoit plus de 60 mm dans un rayon de 50 km, alors qu’au sud de la province, une moyenne de 17 mm s’ajoutent aux quantités déjà reçues. Les vents sont violents dans la vallée du Saint-Laurent, atteignant de 80 à 100 km/h par endroits et 141 km/h en altitude au Petit mont Sainte-Anne en Gaspésie. Au plus fort de la tempête, plus de 100 000 foyers sont privés d’électricité au Québec.

Les 22 et 23 octobre, 19 mm supplémentaires de pluie tombent au sud du Québec, dont plus de 40 mm localement en Outaouais, dans les Laurentides, sur la Côte-Nord, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, où Port-Daniel en reçoit 75 mm.

Le 27 octobre, la pluie est de nouveau abondante autour de Montréal et dans les Laurentides, où il s’en ajoute entre 20 et 40 mm, alors que les quantités reçues sont généralement de 15 à 30 mm au sud-ouest du Québec. En région montagneuse, il tombe de 5 à 10 cm de neige. C’est d’ailleurs la journée la plus froide de ce mois au sud, où la température moyenne fait son seul passage sous la normale en 26 jours, du 6 au 31, avec un frisquet 1,8 °C, qui se situe 0,5 °C sous la normale. Dès le surlendemain, 29 octobre, on a plutôt droit au sud à la journée la plus anormalement douce d’octobre, avec une anomalie moyenne de 4,8 °C.

Le 31 octobre, la tempête de l’Halloween augmente le total mensuel moyen de pluie de 22 % en quelques heures au sud. La pluie dépasse les 50 mm de l’Outaouais à la Gaspésie, surpasse les 75 mm à plusieurs endroits et approche les 100 mm en Beauce. Le niveau de la rivière Chaudière monte notamment à une hauteur record pour ce temps de l’année. Les vents violents, à plus de 100 km/h par endroits, culminent avec une pointe de 138 km/h sur les sommets de la Gaspésie. Des inondations, un nombre quasi inédit de pannes de courant, d’importants retards dans les transports et deux décès en découlent. La température moyenne au Québec atteint un minimum pour ce mois de -0,6 °C, une première température sous le point de congélation en 183 jours, et un minimum de 1,8 °C au sud, ex aequo avec la valeur atteinte cinq jours plus tôt. En Abitibi-Témiscamingue et au nord de la Mauricie et de la Côte-Nord, octobre se termine sous des chutes de 15 à 30 cm de neige.

Automne 2019 : plus doux que la normale de 1981-2010

L’automne a été doux jusqu’à présent, avec une température moyenne au-dessus de la normale par 0,5 °C au sud et par 1,7 °C au nord, pour une anomalie moyenne de 1,1 °C au Québec, en septembre et octobre. Le premier gel automnal est maintenant loin sur l’ensemble du territoire, mais seulement depuis le 26 octobre par endroits dans l’est de la province. Il est arrivé deux semaines plus tôt que la normale par endroits, mais aussi deux semaines plus tard à d’autres, pour une moyenne d’un peu plus d’une journée d’avance au sud de la province.

Il ne reste que deux mois à faire en 2019 et la température moyenne annuelle est désormais 0,3 °C sous la normale de la période 1981-2010 au sud, mais 0,9 °C au-dessus au nord, pour une anomalie moyenne de 0,3 °C au Québec. À l’inverse, les précipitations ont été au-dessus de la normale jusqu’à maintenant en 2019 au sud (876 mm, +70 mm, 108 %), mais en moyenne sous la normale à l’échelle du Québec (662 mm, -8 mm, 96 %) et particulièrement au nord (441 mm, -87 mm, 83 %).

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Octobre 2019 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 7,5 2,1 Très chaud
Température moyenne (°C) 4,1 2,0 Très chaud
Température minimale (°C) 0,6 1,9 Chaud

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile