Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section eau

Prévenir ou réduire les fleurs d’eau

Réduire ou prévenir les fleurs d’eau d’algues bleu-vert : par qui et comment? [vidéo, 3:18] en posant les bons gestes pour limiter les apports de phosphore. En trop grande quantité, le phosphore contribue à « verdir » les milieux aquatiques, tout comme les engrais rendent une pelouse verte et dense! Selon les plans d’eau, cet enrichissement peut augmenter la présence de plantes aquatiques, d’algues et de fleurs d’eau, surtout les fleurs d’eau d’algues bleu-vert.

Protéger les lacs et les rivières, c’est une solution gagnante pour tout le monde, en ville ou en campagne, au chalet ou à la ferme.

Stabilisez et végétalisez les rives

La végétalisation des rives contribue à prévenir ou à réduire l’apparition de fleurs d'eau d’algues bleu-vert et à protéger la qualité de l’eau. En effet, une bande d’arbres et d’arbustes sur la rive capte beaucoup plus de phosphore que des plantes herbacées. Une bande riveraine bien végétalisée diminue aussi le ruissellement de l’eau qui pourrait transporter ce nutriment jusqu’au lac ou au cours d’eau.

Végétaliser, c’est simple :

  • Cessez de tondre le gazon et laissez la nature suivre son cours.
  • Complétez la régénération naturelle de la bande riveraine sur au moins 3 mètres de profondeur à partir du bord du lac ou du cours d’eau.
  • Privilégiez des espèces indigènes, variées et adaptées aux rives. Utilisez autant d’arbres que d’arbustes et moins d’herbacées.
Voir aussi

Utilisez moins d’herbicides et éliminez les fertilisants

Réduisez l’emploi des herbicides à la maison, au chalet, à la ferme ou sur le terrain de golf. Selon certaines études, ils contribueraient à la prolifération des fleurs d’eau d’algues bleu-vert dans les milieux aquatiques.

Vérifiez et respectez toujours la réglementation en vigueur pour une utilisation appropriée des pesticides.
Végétalisez la rive pour limiter les apports d’herbicides dans le lac ou le cours d’eau.


Dites aussi adieu aux engrais chimiques et utilisez beaucoup moins d’engrais naturels, comme le compost. Favorisez des engrais à faible teneur en phosphore et en azote si vous devez absolument en utiliser.

Voir aussi

Retour en haut

Portez attention à votre installation septique

Le phosphore des installations septiques peut se diriger vers les eaux souterraines, puis vers les milieux aquatiques et ainsi favoriser la prolifération des cyanobactéries.

L’importance de tels apports de phosphore dépend de plusieurs facteurs :

  • l’âge de l’installation septique;
  • sa distance par rapport au milieu aquatique;
  • la nature du sol;
  • la pente du terrain.

Votre installation septique doit donc être bien localisée, bien conçue et bien entretenue pour retenir le plus possible de phosphore. Faites vidanger la fosse régulièrement.

Voir aussi

Employez des savons et des détergents sans phosphate

Employez des produits sans phosphate pour nettoyer la maison, faire la lessive et laver la vaisselle. Au Québec, il est interdit de mettre en marché des détergents à vaisselle dont le taux de phosphore est de 0,05 % ou plus.

Les phosphates des détergents et des nettoyants tout usage parviennent tôt ou tard jusqu’aux plans d’eau… Les détergents en poudre risquent en plus d’endommager votre installation septique.

Utilisez aussi du savon et du shampoing moins nocifs pour l’environnement.

Retour en haut

Agissez avec précaution en pratiquant vos sports nautiques

Changement de lac
ou de rivière

Quelques cyanobactéries sur une embarcation ne peuvent pas causer, à elles seules, la formation de fleurs d’eau dans un autre lac ou une autre rivière. Ces microorganismes ont besoin de conditions propices pour proliférer, comme un surplus de phosphore.

Toutefois, le Ministère vous recommande fortement d’inspecter et de nettoyer votre embarcation avant de changer de milieu aquatique. Vous éviterez ainsi d’introduire des espèces envahissantes ou non désirées dans les lacs et rivières, comme le myriophylle en épi.

Regardez la vidéo Espèces exotiques envahissantes : 5 étapes pour protéger son lac (YouTube).

La pratique de sports nautiques peut détériorer l’état d’un lac ou d’une rivière. Le Ministère vous invite donc à agir avec précaution pour protéger l’environnement et limiter la prolifération des cyanobactéries :

  • Réduisez la vitesse si vous utilisez une embarcation motorisée.
    Ce comportement vise à diminuer les vagues, à ne pas éroder le rivage et à ne pas soulever les sédiments du fond du milieu aquatique vers la surface. Cela est d’autant plus nécessaire quand vous approchez ou partez de la rive, en milieu peu profond ou dans les chenaux étroits. Vous évitez ainsi de créer un apport de phosphore vers la colonne d’eau, là où les cyanobactéries pourraient croître.
  • Éliminez les eaux usées et grises de votre embarcation à la maison ou aux endroits prévus à cet effet au quai.

Il y a d’autres façons de protéger le milieu aquatique, tout en respectant les personnes qui pratiquent leur activité nautique :

  • Utilisez un moteur électrique plutôt qu’à essence. Sinon, remplissez le réservoir d’essence en dehors de l’eau et loin de la bande riveraine.
  • Éliminez correctement vos déchets et récupérez les matières recyclables après avoir quitté l’embarcation.
  • Circulez lentement et loin des zones de baignade, pour des raisons de civisme et de sécurité.

Adoptez de saines pratiques agricoles

De saines pratiques agricoles (PDF, 581 ko) peuvent diminuer la prolifération des algues bleu-vert dans les lacs et les cours d’eau.

Par exemple :

  • Cessez de cultiver dans la zone de 3 mètres à partir du plan d’eau et végétalisez la rive.
  • Réduisez les apports de phosphore.
  • Diminuez l’emploi d’herbicides.

Voir aussi

Retour en haut

Contribuez à ralentir les changements climatiques

 

Les changements climatiques entraînent l’élévation de la température de l’eau et des pics de précipitations. Plusieurs espèces d’algues bleu-vert se développent plus quand les eaux sont plus chaudes. Les pics de précipitations lessivent les sols, notamment en milieu agricole, et transportent davantage de phosphore vers les plans d’eau. Voici des gestes simples pour réduire votre impact sur le climat.


Voir aussi

Retour - Rivières et lacs