Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section eau

Qualité de l’eau des tributaires de la baie Missisquoi : évolution temporelle 1999-2017 et portrait récent 2015-2017

Résumé

Reconnaissant le rôle déterminant des apports de phosphore sur la dégradation de l’écosystème aquatique de la baie Missisquoi, une entente particulière sur la réduction des charges de phosphore dans la baie a été ratifiée entre les gouvernements du Québec et du Vermont en août 2002. Un réseau de suivi de la qualité de l’eau a été mis en place par le ministère de l’Environnement du Québec à l’automne 1998, afin de mesurer l’impact des efforts d’assainissement déployés de part et d’autre de la frontière. Les données issues de ce réseau sont analysées afin de documenter l’évolution temporelle de la qualité de l’eau des rivières Missisquoi, Sutton, aux Brochets et de la Roche au cours de la période 1999-2017. Un portrait récent de la qualité générale de l’eau est aussi produit en calculant un indice de la qualité (IQBP6) à partir des données 2015-2017. Enfin, une mesure du degré de pollution résiduelle est fournie par l’analyse de la fréquence et de l’amplitude moyenne des dépassements de certains critères de qualité et valeurs repères.

Au cours des 19 dernières années, une amélioration de la qualité générale de l’eau a été observée pour l’ensemble des cours d’eau. Des tendances à la baisse ont notamment été notées pour les concentrations de phosphore, un paramètre clé ciblé de façon particulière par les interventions d’assainissement. Les charges totales de phosphore estimées pour la portion québécoise des tributaires de la baie Missisquoi ont diminué de 19 % entre 2001 et 2017. En dépit des améliorations constatées, la situation actuelle de plusieurs tributaires laisse encore à désirer comme le révèlent les données récentes de la période 2015-2017. La qualité de l’eau est liée de près à l’occupation agricole du territoire et à la prédominance des cultures annuelles (maïs et soya). Ces facteurs expliquent en grande partie les concentrations élevées de phosphore et d’azote des rivières aux Brochets et de la Roche qui drainent la partie ouest du bassin versant. Des efforts additionnels devront être déployés pour maintenir les acquis et améliorer davantage la qualité de l’eau.

Rapport (PDF, 3 Mo)

Référence :
SIMONEAU, M. (2019) Qualité de l’eau des tributaires de la baie Missisquoi : évolution temporelle 1999‑2017 et portrait récent 2015‑2017, Québec, ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction générale du suivi de l’état de l’environnement, 92 p. + 12 ann.

Annexes du rapport

Retour - Bassin versant de la baie Missisquoi du lac Champlain