Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le gouvernement du Québec contribue pour un montant de 2 152 000 $ à la protection de 2 750 hectares additionnels de la tourbière de Lac-à-la-Tortue par Conservation de la nature Canada

Shawinigan, le 22 août 2018 – Le récent soutien financier de 15 M$ qu’a accordé le gouvernement du Québec au projet Ensemble pour la nature de Conservation de la nature Canada (CNC) a permis d’appuyer la protection, par cet organisme, de 2 750 hectares additionnels de la tourbière de Lac-à-la-Tortue en Mauricie. CNC a fait l’annonce de l’acquisition de ce territoire aujourd’hui à Shawinigan.  

Le gouvernement du Québec protège d’ailleurs lui-même une partie importante de cette tourbière exceptionnelle de la région des Basses-Terres du Saint-Laurent, située à environ 7,5 km à l’est de Shawinigan, sur le territoire des municipalités de Shawinigan, de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et de Saint-Narcisse. En effet, il a créé au sein de ce milieu humide la réserve écologique de Lac-à-la-Tortue, couvrant 565 hectares.  

Présent à l’annonce à Shawinigan, le député de Saint-Maurice et adjoint parlementaire du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Pierre Giguère, a souligné la contribution gouvernementale de 2 152 000 $ liée à cette nouvelle acquisition de CNC, au nom de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon. M. Giguère a également rappelé que ce nouvel investissement venait consolider celui de près de 120 000 $ déjà consenti par le gouvernement du Québec pour appuyer l’acquisition, à des fins d’aire protégée, de plus de 1 500 hectares au sein de ce complexe tourbeux. Cette superficie a en effet été reconnue en réserves naturelles par le gouvernement du Québec. L’importance du partenariat pour l’atteinte des objectifs d’aires protégées en Mauricie et dans l’ensemble du Québec a aussi été soulignée par le député. 

Précisons que le projet Ensemble pour la nature de CNC vise à encourager la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec. Le 19 juillet 2018, la ministre Melançon avait annoncé que le gouvernement du Québec offrait un soutien global de 15 M$ à ce programme, qui permet notamment la réalisation de projets d’acquisition de plein droit de propriétés ou de servitudes perpétuelles à des fins de conservation.  

Citation : 

« Tout en transformant le climat, l’activité humaine exerce une pression grandissante sur nos écosystèmes et sur l’ensemble des espèces qui les composent. En soutenant financièrement la protection additionnelle de ces riches milieux naturels dans la tourbière de Lac-à-la-Tortue, par l’intermédiaire du projet Ensemble pour la nature, notre gouvernement tient à assurer le maintien des services écologiques que cette tourbière nous rend. Continuons d’agir pour atteindre nos objectifs en matière de protection de la diversité biologique au Québec : c’est un moyen sûr de léguer à nos enfants une société verte et sobre en carbone. » 

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 

« Il est important de protéger la diversité biologique dans tout le Québec, mais surtout dans le sud de la province, où l’on retrouve à la fois du développement et des milieux naturels très riches. Il faut également assurer la conservation et la gestion durable des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins. C’est pour cette raison que notre gouvernement s’est engagé à poursuivre l’agrandissement du réseau d’aires protégées, et c’est grâce à des partenariats, comme celui annoncé aujourd’hui concernant la tourbière de Lac-à-la-Tortue, que nous allons atteindre nos objectifs. » 

Pierre Giguère, député de Saint-Maurice et adjoint parlementaire du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation 

« Cette acquisition sauvegarde un milieu naturel d’une grande richesse, constitué principalement de tourbières et qui abrite des plantes en situation précaire, comme la woodwardie de Virginie et l’utriculaire à scapes géminés, toutes deux susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (LEVM) du gouvernement du Québec. » 

Patrice Laliberté, chargé de projets à CNC du Québec. 

Faits saillants : 

  • Comme tous les milieux humides, les tourbières remplissent un rôle écologique essentiel, notamment parce qu’elles régularisent le débit des cours d’eau en agissant comme un filtre naturel et qu’elles offrent des habitats irremplaçables à de multiples espèces fauniques et floristiques.
  • CNC est un chef de file de la conservation des terres privées au Canada et il œuvre à la protection de milieux naturels ayant une remarquable biodiversité, pour générer des bénéfices écologiques et économiques au profit des citoyens d’aujourd’hui et de demain. Au total, l’organisme protège à ce jour 450 km2 (ou 45 000 hectares) de terres et de milieux humides au Québec.

Liens connexes :  

Pour s’informer sur la protection de la biodiversité au Québec :

www.mddelcc.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/index.htm

Pour s’informer sur le projet Ensemble pour la nature de CNC :

www.natureconservancy.ca/fr/nous-trouver/quebec/reportages/PEPN.html

 

- 30 -

 

SOURCES :

Julien Marcotte
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

Diane Bergeron
Attachée politique
Bureau de circonscription du député de Saint-Maurice
Tél. : 819 539-7292

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018