Le coin de Rafale

Sais-tu que la désertification peut conduire à l’exode de populations vers d’autres pays?

Fyto

Mais qu’est-ce que la désertification? C’est la transformation d’une région en désert (voir la capsule intitulée « Sais-tu à quoi peut ressembler une journée dans le désert? »). Ce phénomène se produit dans différentes régions du monde. Et, il n’est pas nouveau! L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, mieux connue sous son acronyme « FAO », définit la désertification comme un processus qui enclenche le déclin du patrimoine naturel de régions, affectant autant les écosystèmes que les espèces vivantes. Elle entraîne aussi la dégradation progressive et irréversible des sols et de leur capacité à supporter ou à nourrir les populations qui y vivent.

Aridité menaçante. Source : Michel Harvey. Photo MH25. Aridité menaçante. Source : Michel Harvey. Photo MH25.

Mais la désertification ne peut pas se produire n’importe où. Ainsi, elle sévit généralement en bordure et au contact des régions arides et semi-arides, zones qui sont vulnérables à ce fléau, comme la région du Sahel en Afrique, en marge sud du Sahara. Mais il n’y a pas que l’Afrique; tous les autres continents sont touchés. En effet, la FAO estime que 37 % des terres en voie de désertification se situent en Afrique, 33 % en Asie et 14 % en Australie. La désertification frappe aussi dans les Amériques et dans la partie sud de l’Europe. Si rien n’est fait, on estime que le désert pourrait empiéter de 100 000 km2 par an sur les régions arides et semi-arides habitées.

Ainsi, dans dix ans, au moins deux milliards de personnes pourraient être touchées par la désertification, soit près du quart de l'humanité! Les conséquences peuvent être désastreuses pour les populations concernées, souvent parmi les plus pauvres du monde : diminution des conditions de vie qui amène malnutrition et famine, appauvrissement grandissant et désorganisation chez les sociétés humaines touchées, exode de populations vers d’autres régions du globe, etc. Toutes des conséquences susceptibles de causer des conflits sociaux et politiques.

 La définition de la FAO exprime bien l’interaction fréquente entre le climat et l’intensification des activités humaines. Ces dernières se montrent la plupart du temps déterminantes dans le déclenchement du processus de désertification, qui se présente généralement comme suit :

Comme tu le vois, il s’agit de la rupture des équilibres fragiles qui ont permis le développement de la vie végétale, animale et humaine, rupture qui mène à une sécheresse permanente.

Pâturage surbrouté et piétiné. Pâturage surbrouté et piétiné. Source : Michel Harvey. Photo MH26.

Existe-t-il un lien entre le réchauffement de la planète et la désertification? Oui, dans les régions où sévit la désertification, depuis une trentaine d'années, on enregistre une augmentation des températures minimales. De plus, on note une hausse des tempêtes de sable et, donc, une augmentation de la pollution atmosphérique dans certaines régions touchées. C’est le cas de la Chine qui subit de plus en plus de tempêtes de sable en provenance du désert de Gobi, dont le sol se dénude progressivement.

Comment éviter ce genre de situation?

Devant l’ampleur du problème et de ses conséquences sur les populations concernées, les 194 pays membres de l’Organisation des Nations Unies ont signé en 1995 une convention portant sur la lutte contre la désertification, afin d’aider les nations touchées par ce fléau à contrer le phénomène grandissant et à trouver des solutions. Cette convention comprend un plan d’action ouvrant sur la recherche scientifique. Elle a aussi permis de développer des réseaux d’échange de connaissances et d’expériences de bonnes pratiques agricoles, notamment pour contrer la sécheresse. De plus, plusieurs organismes non gouvernementaux (ONG) participent sur le terrain à appliquer des techniques permettant de stabiliser le sol, de récupérer des terres cultivées dans le désert et d’augmenter les rendements agricoles sans appauvrir le sol. De la sorte, il est possible d’atténuer le déplacement des populations et de diminuer l’exode rural et la pauvreté dans les zones frappées par la désertification.

Pour en savoir davantage :

Publication : février 2018