Le coin de Rafale

Sais-tu comment réduire ton empreinte carbone en modifiant ton alimentation?
Catégorie : 5 à 8 ans

Aurore
Dans cette capsule, j’ai envie de te faire découvrir cinq habitudes que tu peux adopter pour diminuer l’empreinte carbone de ton assiette. Mais d’abord, sais-tu ce qu’est l’empreinte carbone?

Comme tu le sais, les voitures et les usines, par exemple, polluent et émettent des gaz à effet de serre (GES) dans l’air. Ces GES contribuent au réchauffement de la planète, ce qui cause des problèmes aux humains et à tous les êtres vivants de la terre! Mais sais-tu que la nourriture que nous mangeons produit aussi beaucoup de GES?

Tu peux lutter contre le réchauffement de la planète en adoptant cinq habitudes liées à ce que tu mets dans ton assiette. Es-tu prêt à relever ce défi?

1-Remplace certains produits provenant des animaux par des protéines d’origine végétale

La viande, les produits laitiers, le poisson et les œufs sont des exemples de produits animaux. Ces aliments rejettent dans l’air beaucoup de GES.

Pour produire toute la nourriture que les animaux mangent, il faut cultiver de très grands champs. Cela demande beaucoup d’espace. Si on mangeait des produits provenant des plantes au lieu de produits animaux, nous n’aurions pas besoin de cultiver autant de champs. Il y aurait donc énormément d’espace disponible pour créer, par exemple, de belles réserves pour protéger les animaux sauvages. En plus, nous polluerions moins car, pour cultiver, on utilise des tracteurs, de l’engrais et des pesticides, trois sources de pollution.

Voici un tableau qui te montre la quantité de GES produite pour la même quantité de différents aliments. Comme tu peux voir, c’est le bœuf qui émet le plus de GES. Tandis que les aliments venant des plantes, comme le tofu, les légumineuses et les noix, sont plus doux pour la planète en contribuant beaucoup moins à son réchauffement.

Graphique qui montre les GES émis pour obtenir 50 grammes de différents types de protéines.

Évidemment, la quantité de GES est difficile à imaginer, alors comparons les GES de notre assiette à un trajet en auto. En moyenne, manger un morceau de 50 grammes de protéines de bœuf émet autant de GES que de rouler en voiture pendant plus d’une heure sur l’autoroute! En comparaison, manger la même quantité de protéines de tofu équivaut à rouler pendant seulement cinq minutes!

2-Évite de gaspiller de la nourriture

Produire de la nourriture demande beaucoup d’eau, d’espace et d’énergie, c’est pourquoi il est très important d’éviter le gaspillage alimentaire. Pourtant, c’est plus du tiers de toute la nourriture produite dans le monde qui est gaspillée soit à la ferme, pendant le transport ou à la maison. Donc, tu peux faire ta part à la maison pour que toi et ta famille gaspilliez moins de nourriture. En faisant de petites recherches sur Internet avec tes parents, tu trouveras une foule de trucs pour ne pas gaspiller la nourriture.

3-Privilégie les produits locaux (du Québec)

Pour se rendre à l’épicerie, la nourriture a souvent fait un très long chemin, ce qui a émis beaucoup de GES. Par exemple, les tomates de l’épicerie proviennent souvent d’autres pays. Pour limiter les GES, demande à tes parents de choisir des fruits et légumes du Québec. Lorsque vous choisissez des produits de chez nous, vous aidez les fermiers à gagner de l’argent grâce à leur ferme et à bien vivre. En plus, c’est bon pour l’environnement!

4-Choisis des aliments naturels et moins emballés

Beaucoup d’aliments dans les épiceries sont trop emballés. Par exemple, il n’est pas nécessaire d’emballer les biscuits, les yogourts ou les compotes individuellement. Ces emballages ne font que produire encore plus de déchets. Si tu veux faire ta part, utilise des contenants ou des sacs réutilisables dans tes lunchs! De plus, choisis avec ta famille des aliments naturels qui n’ont pas été transformés en usine. Tu pourras fabriquer toi-même de belles collations dont tu seras fier! Cela sera bénéfique pour l’environnement et pour ta santé!

5-Recherche les certifications fiables

On trouve des certifications sur certains aliments. Ils sont souvent sur l'emballage ou sur une petite étiquette collée sur le fruit ou le légume. Par exemple, les certifications biologiques indiquent des modes de production qui peuvent être bons pour l’environnement et la santé. Dans le répertoire des écoétiquettes, tu peux obtenir de l’information sur plusieurs écoétiquettes utilisées au Québec pour faire de meilleurs choix.

En terminant, te souviens-tu des cinq bonnes habitudes que tu peux adopter pour réduire les émissions de GES associées à ce que tu manges?

Et voilà! Tu es maintenant prêt à combattre les changements climatiques, une assiette à la fois!

Teste tes connaissances!

Tu veux en savoir plus ?

 

Publication : juillet 2020

 

Évaluez cette page

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.